Jean André Paffe orfèvre puis maître fondeur. ( ca 1631 ?, 1688 Paris).


Il est marié à Catherine Humaire par contrat du 26 novembre 1662 chez Saint Jean et D'Orleans LXV/58. Elle est fille de Monginot Humaire, maître marchand lapidaire, et Catherine Bair. Les parents de la mariée la dotent de 2700 livres. Le douaire est de 1000 livres, et le preciput de 300 livres.
Il habite dans l'enclos de Saint Jean de Latran, ses parents ne sont pas cités, ni sont lieu de naissance. Mais au vu de sa signature, on peut penser qu'il ne signe pas d'un prénom français.

A son décès en 1688 il laisse cinq enfants vivants :

Ils habitent en 1688 rue sainte Marguerite dans un appartement au deuxième étage.

Jean André décède vers le 27 novembre 1688 date de son inventaire après décès chez Bonhomme XVI/81. Il ressort qu'ils semblent vivent simplement dans un appartement de deux pièces. On notera la description du contenu de l'atelier de fondeur et de quelques ouvrages achevés, essentiellement un miroir et des pièces à destination de communautés religieuses.
Cet inventaire après décès est réalisé selon une sentence du chatelet désignant le fils ainé Jean Antoine comme tuteur de ses frères et soeurs en date du 26 novembre expédiée par Tauxier Lejeune.
 

L'Inventaire après Décès du 27/11/1688

L'appartement :